Les Colonnes Prismatiques

Tokyo

Jardin de la nouvelle ambassade de France à Tokyo.
Mur végétal sculptural extensif colonisé par des mousses et des fougères indigènes. La trame de cet ouvrage de soutènement s'inscrit dans le rythme de la façade en verre du bâtiment.
Gestion alternative des eaux pluviales.

Les Colonnes Prismatiques Végétales sont une alliance entre les jardins de mousse japonais et les jardins français dessinés.

A travers ce projet, nous avons travaillé au respect et au renforcement de la biodiversité naturelle de Tokyo afin de conserver un écosystème originel. Ainsi le minimum d’arbres a été abattu.

Les conditions particulières au Japon, son climat subtropical humide ainsi que les fortes contraintes sismiques nous ont donné l’occasion de concevoir une paroi unique dans sa constitution et son procédé de construction.

Le fonctionnement de ce mur reste d’une grande simplicité afin d’en assurer la pérennité. Ce parement de surface est aussi issu d’un travail fin sur les conditions de colonisation par les plantes qui nous a amené à établir une granulométrie, un pH mis en œuvre lors de la réalisation de prototypes de test.

Le projet est né de la nécessité de gérer un dénivelé important entre la façade du nouveau bâtiment et le terrain existant en un minimum d’emprise au sol pour préserver de très grands arbres existants.

La contrainte topographique a généré un travail sur la verticalité qui nous semblait alors logique sans vouloir toutefois faire « un mur ».

C’est ensuite l’observation in situ des milieux naturels Tokyoïtes d’ombre en bord de rivière, qu’est venue l’idée de faire de la paroi un véritable écosystème qui trouverait son équilibre de manière autonome en réunissant toutes les conditions nécessaires à la colonisation par des plantes pionnières notamment par les mousses (bryophytes).

L’architecture de l’ouvrage s’inscrit dans le rythme de la façade du bâtiment pour créer une transition entre l’ambassade et la nature.

Les conditions climatiques permettent un arrosage modéré et ponctuel. L’eau consommée est issue du stockage des eaux pluviales du bâtiment dans des réservoirs situés sous la rampe d’accès.

L’ambassade est signée par ADP Ingénierie (Architectes : Dominique Chavanne + PM Delpeuch. Nicolas Moulin, Mabel Miranda).
SEMPERVIRENS Frédéric-Charles AILLET (Direction : Concours, études, chantier), Raphaël Favory et Pierre Sarrien (Co-auteurs).

Président du Jury du concours : Tadao ANDO (Pritzker Architecture Prize).

Détails du projet

Maîtrise d’ouvrage : État Français (MAE)
Surface : 8 000 m², Estimatif : NC
Entreprise : Takenaka
Phases : Concours, Basic Design, prototype, Mission d'expertise octobre 2016
Livré le 01/10/09
Certification HQE CASBEE

Nombreuses publications internationales et nationales.

Distinctions: AIA Prize 2012 (American Institute of Architects PRIZE), Victoires du Paysage 2014, BCS Award 2011.